15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Auteur
    Messages
  • #14369
    Christophe
    Maître des clés

    Notre magasin préféré, “Le baron du rail” à Caen ( https://barondurail.com ) nous a gentiment proposé de mettre un modèle équipé en expo dans une de leur vitrine.

    Le choix s’est porté sur un petit modèle (on allait pas demander de casser la vitrine pour un Lancaster au 1/32 quand même!), bimoteur et comme j’aime bien le PE-2, c’est lui qui a été choisi. C’est une boîte Zvezda et je vais vous détailler le montage.

    Pour le kit, on va utiliser un Static+, avec un moteur S en plus (et oui, un bimoteur…) et un faisceau LED supplémentaire pour un éclairage cockpit (même si je ne sais pas si le vrai en était équipé…).

    Il sera représenté au sol (sur un socle qui va accueillir le module et le haut parleur).

    Les câbles d’alimentation des moteurs suivront les jambes des trains d’atterissage et figureront les hydrauliques de frein.

    Je vais aussi devoir sortir 5 câbles LED et c’est ça qui m’embête le plus. Je veux conserver la finesse du train du modèle, je ferai donc sortir mes câbles LED par la roulette de queue. Ils seront un peu visible mais on fera le max pour les camoufler!

     

    #14458
    Christophe
    Maître des clés

    Mesure des longueurs de câble nécessaire et résultat:

    – LEDs: 300mm

    – moteurs: 200mm

    Pour les faisceaux LED, et lorsque c’est possible, je raccorde tous les câbles possibles entre eux (à une longueur de 100mm) afin de n’avoir à sortir “que” 5 câbles. Si je ne fais pas ça, j’aurais entre 10 et 12 câbles à sortir (en fonction du nombre de LEDs). Il est donc très important pour ce type de mise en scène et lorsque le module est déporté de bien vérifier le chemin de chaque câble et de les rassembler dès que c’est possible. On le fait bien sûr pour vous à la demande mais il faut auparavant que vous vérifiiez sur le modèle.

    Donc le kit Static+ pour ce modèle avec en plus un moteur S et un faisceau LED blanc:

    #14701
    Christophe
    Maître des clés

    On attaque par la mise en place des moteurs. Je prends toutes les pièces indispensables (aile, capot moteur et prise d’air inférieure, nacelle et bien sûr moteur S) pour faire un montage “à blanc”:

    Je monte mon capotage moteur pour vérifier l’espace disponible

    La largeur du capot est 10mm, il va donc falloir couper les ailes de fixation du moteur S à une largeur de 10mm. Par chance sur ce modèle, la sortie d’arbre du capot a un diamètre de 4mm ce qui correspond au diamètre du tube de jonction, je n’aurai donc pas à repercer le capot.

    Par contre, l’espace disponible entre l’extrémité du capot et l’emplanture de l’aile est très juste. Mon tube de jonction doit affleurer le capot et on voit que le moteur risque de buter dans l’aile.

    Je coupe mon tube de jonction de façon à le raccourcir de 2mm et de libérer un peu d’espace

    Vérification

    Ca passe sans problème.

    Je prolonge mon tube de jonction avec un un cylindre diamètre 2mm (cette fois moins de chance, le diamètre de l’axe des hélices est de 1.5mm, il faudra le repercer!).

    #14705
    Christophe
    Maître des clés

    Je coupe les ailes de fixation du moteur S pour qu’il puisse s’insérer dans le capot moteur (ici largeur totale ~10mm)

    et je vérifie dans le capot

    no problemo!

    #15189
    Christophe
    Maître des clés

    journée studieuse!

    D’abord le plus facile et le plus évident: les moteurs sont assemblés

    Bien sûr, avant de coller, j’ai déposé un film de graisse sur l’axe du moteur au passage du capot. Puis re-assemblage à blanc (ça tourne tip-top), puis collage (et ça tourne toujours tip-top!).

    Après, il a bien fallu se rendre à l’évidence: les feux de navigation bâbord et tribord ne sont pas du tout là où je pensais (ni là où l’écorché trouvé sur le net les indique). Un membre de Master 194 m’a fourni une super doc et m’a mis devant l’évidence: les feux sont en retrait, sur l’aile et il y en a un dessus et un dessous! ça arrange pas mes affaires mais bon, on va faire avec.

    J’ai d’abord imagine une LED bien taillée, placée à plat dans l’épaisseur de l’aile. Problème, ça éclaire super bien dessus mais beaucoup moins bien dessous évidemment! Et comme l’aile est trop fine pour placer deux LEDs dos à dos…

    Finalement, je reviens à la fibre optique en en collant deux sur la LED (il suffit d’agrandir le trou dans le support pour pouvoir passer deux fibres).

    Le truc, c’est qu’en me basant sur la gravure du modèle, j’avais découpé deux petits trous oblongs dans les ailes.

    Or sur la photo, le feux et simplement rond, en forme de goutte! Donc ce soir, préparation des LEDs avec les fibres optiques et rebouchage des trous oblongs pour simplement percer un passage pour la fibre.

    J’avais aussi aminci les ailes à l’intérieur pour pouvoir loger ma LED dans l’épaisseur mais là, ça va de toute façon m’être utile pour éviter que la fibre ait un rayon de courbure acceptable à la sortie.

     

    #15564
    Christophe
    Maître des clés

    Donc, on rebouche les trous dans les ailes pour faire un simple perçage diamètre 0.6mm (passage de la fibre optique

    On forme les fibres à leur extrémité pour qu’elle débouche à 90° du plan de l’aile. Il suffit de la former à froid sur un axe (j’utilise la queue d’un foret) diamètre 2mm.

    Puisque c’est un démonstrateur, je veux montrer toutes les possibilités offertes par le kit (en particulier, la possibilité de laisser visible tous les détails représentés par la maquette sans rien altérer). Bien qu’en phase de décollage, la trappe à bombes sera donc ouverte (puisque Zvezda s’est donné la peine de la détailler – les enf…! – je ne peux pas y échapper!). J’assemble donc une partie de l’intérieur du modèle pour voir où je peux faire passer mes câbles sans rien altérer. Le seul logement libre et complètement masqué (en dehors de la queue de l’appareil – qui en l’occurence m’obligerai à ramener trop de câbles vers l’arrière), c’est l’espace au dessus de la trappe à bombes

    Donc mes câbles et mes résistances seront logées là (tout ça sera peut-être un peu à l’étroit mais ça rentre). Je fait un petit embrèment à la jonction fuselage – aile afin de pouvoir y passer les câbles.

    et je pose la LED et les fibres optiques dans les demi-ailes (surtout ne pas oublier de les faire passer par le fuselage avant)

    Je peux maintenant assembler mon aile

     

    #15589
    Christophe
    Maître des clés

    Les ailes sont assemblées et comme, fidèle à mes habitudes, je n’ai pas bien ordonné mes câbles, je me retrouve avec ça:

    Bon, ça peut impressionner comme ça mais en fait tout est déjà cablé sur les connecteurs donc pas de problème de repèrage ou autre.

    Je vérifie que l’espace au dessus de la trappe à bombes est suffisant pour accueillir l’ensemble des câbles et des résistances

    pas de problème, ça passe bien.

    Pour les LEDs intérieures (cockpit et fuselage), je vais atténuer la luminosité en  couvrant la goutte de résine de colle blanche (coll à bois en l’occurence). Ca forme un film suffisemment opaque pour atténuer la lumière mais ça reste assez transparent pour avoir un effet halo lumineux.

    Ma LED cockpit va être positionnée derrière le tableau de bord, sous le petit capotage qui rejoint le fuselage.

     

    #15609
    Christophe
    Maître des clés

    Je vais faire sortir mes câbles par la roulette de queue. L’ensemble des câbles sortant (5 fils diamètre 0.3mm) est collé à la cyano puis enduit et peint. Sur la roulette de queue elle-même, je vais couper le bras et il sera remplacé par mon faisceau de câble.

    Première étape, percer le support de la roulette de queue pour permettre le passage des câbles

    Passage des câbles

    on peut voir la fibre optique du feu de navigation arrière en place

    #15628
    Christophe
    Maître des clés

    Pour atténuer le bruit des moteurs, je rempli le capotage de coton (la partie coton du côté de l’arbre moteur est enduite de colle type colle blanche pour qu’une fibre ne soit entrainée par l’arbre moteur)

    Je peux maintenant assembler mon fuselage.

    Je rassemble le fuselage et les moteurs

    Je forme mes câbles moteur en fonction de leur positionnenement et je les passe par la nacelle

    et je les colle à leur emplacement sur les ailes en faisant ressortir les câbles moteur par les trappes des trains d’atterrissage

    #15633
    Maquette Tv
    Modérateur/modératrice

    Superbe montage avec pleins d’explications hâte de voir la suite.

     

    Bon courage

    #15691
    Christophe
    Maître des clés

    merci, ça vient (malheureusemlent je n’ai pas ton talent pour monter mes modèles!)…

    Donc là on reprend avec la roulette de queue par laquelle je vais faire passer mes câbles de LED. J’ai déjà préparé le support de la roulette (voir plus haut l’embrèvement pratiqué dans le support), je prépare maintenant la roulette en l’amputant (!!) de son bras articulé et de l’amortisseur

    au centre de ma roulette, là où venait le bras articulé, je perce pour laisser le passage des mes câbles

    j’assemble ma roulette sur les câbles et je repositionne l’amortisseur

    et je viens coller l’ensemble sur son support

    #15730
    Christophe
    Maître des clés

    Le fuselage est assemblé, au tour des moteurs maintenant.

    La méthode est semblable à celle décrite auparavant pour la roulette de queue mais les câbles ne passeront pas à l’intérieur des roues (le câble doit arriver au niveau du moyeu et il est alors impossible de faire passer le connecteur dans la roue. On pratique donc une incision de chaque côté de la roue de façon à pouvoir y loger le câble moteur.

    On positionne les câbles moteur dans l’incision et on colle à la cyano

    il ne reste plus qu’à masquer

    et à monter l’ensemble moteur sur l’aile

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 3 semaines par Christophe.
    #15755
    Christophe
    Maître des clés

    il n’y a plus qu’à former les câbles moteur pour qu’ils suivent la jambe du train d’atterrissage. D’après les photos de l’original, les deux flexibles descendent au milieu du train et se séparent au niveau du croisillon pour rejoindre chaque côté du moyeu.

    Le modèle est équipé et monté, prochaine étape: le socle

    #15807
    y.ledein
    Participant

    impressionnant !

    #15815
    Christophe
    Maître des clés

    moins que ton Heinkel Yannick, beaucoup moins! l’est tout petit le zoziau!

    Bon, étape finale, le socle. Aucune difficulté là non plus, une (ou deux) feuilles de plastique, assez épaisse pour être rigide, des perçages aux passages des câbles (assez grands pour pouvoir passer les connecteurs), deux passage pratiqués sur un côté pour le switch et le connecteur µUSB et une hauteur de 20mm pour pouvoir loger le module électronique, le haut-parleur, le switch et le connecteur µUSB

    on positionne tous les éléments (module électronique, haut-parleur, switch, connecteur µUSB) sous le socle – attention aux longueurs de câble!

    on installe le modèle en passant les câbles au travers du support et en “camouflant” bien les passages

     

    et on connecte les câbles moteurs et LEDs au module

    et là, c’est bon, y’a plus qu’à se connecter avec son téléphone et suivre les indications de l’appli pour programmer le z’oiseau…

    Petit truc en passant, comme le module est à l’extérieur du modèle et qu’il reste des canaux disponibles (3 servos et 1 moteur), on peut faire un socle un peu plus grand et animer un dio… voire si on se passe de l’éclairage intérieur sur le Peshka par exemple, on peut à côté mettre un Yak ou un La5 qui lui servira d’escorte et qui sera lui aussi animé… ça peut être sympa, non?

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.